France-Valls interpelle FO et la CGT sur les violences

jeudi 19 mai 2016 10h30
 

* Grève à la SNCF, dans l'aérien, blocages routiers

* Valls s'interroge sur la "pertinence" des manifestations

* Face aux violences, il appelle les syndicats à la responsabilité

* Les services d'ordre de FO et CGT sur le pied de guerre

PARIS, 19 mai (Reuters) - Manuel Valls s'est interrogé jeudi sur la "pertinence" des manifestations contre la réforme du Code du travail, au lendemain de violences sans lien avec la contestation syndicale, alors que la CGT et FO estiment que "le match n'est pas fini" malgré la faiblesse des dernières mobilisations.

Une nouvelle journée d'action -- manifestations, grèves, blocages, barrages... -- est prévue ce jeudi en France contre la loi El Khomri, adoptée sans vote la semaine dernière à l'Assemblée en première lecture après le recours par le gouvernement à l'article 49.3 de la Constitution.

La circulation des trains, déjà entravée mercredi par une grève à la SNCF, et des avions au départ de l'aéroport d'Orly, près de Paris, était perturbée.

En moyenne, 50% des liaisons TER et 40% des Intercités devaient être assurées, ainsi que deux TGV sur trois. En Ile-de-France, trois RER sur quatre et six Transilien sur dix devaient circuler. Dans l'aérien, 15% des vols sont annulés au départ d'Orly, selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Les routiers ont de nouveau mené des blocages en province, notamment des barrages filtrants dans la zone de Fos-sur-Mer et de Lavéra (Bouches-du-Rhône). En Gironde, une soixantaine de routiers bloquaient l'accès à la plate-forme logistique de Cdiscount (Groupe Casino), à Cestas.   Suite...