Le patron de l'exploration de BP s'en va

mardi 17 mai 2016 18h40
 

LONDRES, 17 mai (Reuters) - Richard Herbert, directeur de l'exploration de BP, quitte le groupe deux ans seulement après sa nomination, période au cours de laquelle la compagnie pétrolière britannique a fortement réduit ses dépenses de prospection.

Herbert, un proche du directeur général Bob Dudley, avait retrouvé BP en octobre 2013 après plusieurs années passées chez le concurrent Talisman Energy.

La chute des prix du pétrole à partir de la mi-2014 et les 50 milliards de dollars (44 milliards d'euros) que BP a dû verser aux Etats-Unis à la suite de la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique ont contraint le groupe à réduire radicalement son budget d'exploration, tombé à environ un milliard de dollars cette année contre 3,5 milliards en 2013.

Sur les deux dernières années, BP a fait des découvertes dans le Golfe du Mexique, en mer du Nord, en Egypte, en Angola et au Brésil, tout en lançant des forages en Russie, en Chine et au Mexique. Mais son ratio de reconstitution des réserves -- très suivi par les investisseurs car il permet de voir si les découvertes pourront remplacer la production annuelle -- est tombé en 2015 à 61%, son plus bas niveau depuis des années, contre 63% en 2014 et 129% en 2013.

Dans un courriel adressé à Reuters, BP indique que Herbert quittera l'entreprise en juin à la suite d'une simplification de l'organigramme des opérations en amont, dirigées par Bernard Looney. Howard Leach, responsable des fonctions techniques dans l'exploration, assurera son intérim.

Avant d'être débauché par Talisman Energy, Herbert avait passé six années à diriger l'exploration de TNK-BP, coentreprise russe de BP alors dirigée par Bob Dudley. (Dmitry Zhdannikov, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)