GB-Ryanair réduira ses investissements en cas de "Brexit"

lundi 16 mai 2016 12h41
 

STANSTED, Angleterre, 16 mai (Reuters) - La compagnie aérienne irlandaise low-cost Ryanair réduira ses investissements en Grande-Bretagne si le pays se prononce en faveur d'une sortie de l'Union européenne lors du référendum sur cette question le 23 juin, a indiqué lundi son directeur général Michael O'Leary.

Ryanair assure le transport de plus de 100 millions de passagers par an dont 40 millions à partir et à destination du Royaume-Uni. Son plus important centre d'activité est l'aéroport londonien de Stansted.

O'Leary a indiqué que sa compagnie envisageait d'ouvrir un nouveau centre de formation à Stansted, créant quelque 450 emplois en Grande-Bretagne où ses investissements atteignent près de 1,3 milliard d'euros.

Lors d'une réception à laquelle participait le ministre britannique des Finances, George Osborne, Michael O'Leary a estimé qu'un risque pesait sur les emplois et les investissements si la Grande-Bretagne décidait de sortir de l'UE.

"Pour dire les choses simplement, si la Grande-Bretagne n'est pas membre de l'UE, ces investissements et ces emplois iront vers d'autres pays. C'est la raison pour laquelle Ryanair soutient fermement la campagne pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE", a-t-il dit.

Selon lui, si le Royaume-Uni sort du bloc communautaire, il ne bénéficiera plus du traité "Ciel ouvert" et des tarifs aériens communs, ce qui provoquera une hausse du coût des vacances pour les Britanniques.

(Andy Bruce, Pierre Sérisier pour le service français)