LEAD 2-La Grèce veut revenir sur les marchés de la dette en 2017

samedi 14 mai 2016 20h02
 

(Actualisé avec déclarations du vice-président de la Commission européenne, contexte)

par Angeliki Koutantou

ATHENES, 14 mai (Reuters) - La Grèce souhaite revenir l'an prochain sur les marchés obligataires pour financer sa dette si ses créanciers internationaux lui accordent des mesures d'allègement de sa dette lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro le 24 mai, a déclaré le Premier ministre Alexis Tsipras à l'hebdomadaire grec Realnews.

Ecartée des marchés internationaux de la dette depuis 2014, la Grèce a signé l'été dernier un troisième plan de sauvetage avec ses créanciers (Union européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) et espère conclure un accord pour débloquer une nouvelle tranche d'aide financière.

La Grèce souhaite que cette réunion permette également d'avancer sur des mesures permettant d'alléger le fardeau de sa dette publique, qui devrait atteindre cette année 182,8% du produit intérieur brut, selon les projections de la Commission européenne.

"Nous reviendrons sur les marchés en 2017", déclare Alexis Tsipras dans une interview à Realnews, qui en publie des extraits sur son site.

"Nous pourrions sortir une fois pour toutes du plan de renflouement bien avant que le programme parvienne à échéance en août 2018", estime le chef du parti de gauche Syriza, réélu en septembre dernier sur la promesse d'atténuer l'impact de la politique d'austérité réclamée par les créanciers d'Athènes en contrepartie de leur aide.

L'an dernier, le ministre des Finances Euclide Tsakalotos avait déclaré qu'un engagement de long terme en faveur d'un allègement de dette de la part des pays de la zone euro était capital pour restaurer la confiance des investisseurs dans le pays. Il ajoutait qu'Athènes recommencerait à emprunter sur les marchés obligataires d'ici la fin 2016.

  Suite...