Les efforts de la France ont accru son influence-Bézard (Trésor)

vendredi 13 mai 2016 11h21
 

PARIS, 13 mai (Reuters) - Les efforts budgétaires et de réformes consentis ces dernières années par la France lui ont permis de gagner en influence auprès de ses partenaires de la zone euro, déclare le directeur général du Trésor Bruno Bézard dans un entretien publié vendredi dans Les Echos.

"Alors qu'à l'automne 2014, j'avais l'impression, dans certaines réunions européennes, d'être regardé comme quelqu'un qui, dans une assemblée de copropriétaires, n'aurait pas payé ses charges, nos efforts et nos résultats en termes de sérieux budgétaire et de réformes sont désormais reconnus", indique Bruno Bézard.

"Notre parole a beaucoup plus de poids", notamment lors des discussions sur le dossier grec ou sur l'évolution du pacte de stabilité, poursuit-il.

Si la France, "comme beaucoup d'autres", fait toujours l'objet d'une procédure de déficit excessif lancée par la Commission européenne, qui appelle également à une intensification des réformes structurelles pour résorber des déséquilibres macroéconomiques excessifs, "l'orientation de notre action est la bonne, ce qui est reconnu, et des premiers résultats apparaissent", estime le directeur général du Trésor.

"Nous sommes sur une trajectoire de reprise solide, mais qui doit être améliorée pour créer davantage d'emplois", poursuit-il en soulignant la nécessité d'inscrire dans la durée les réformes en faveur de la compétitivité.

L'an dernier, la France a dépassé son objectif de réduction du déficit public (à 3,5% du produit intérieur brut contre 3,8% prévu).

Le programme de stabilité 2016-2019 présenté mi-avril par le gouvernement français prévoit de ramener le déficit public sous le seuil des 3% du PIB en 2017 (à 2,7%, après 3,3% prévu pour 2016), conformément aux engagements pris à l'égard de ses partenaires européens. (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)