Norvège-Statu quo monétaire, PIB du T1 meilleur que prévu

jeudi 12 mai 2016 11h23
 

OSLO, 12 mai (Reuters) - La banque centrale norvégienne a, sans surprise, laissé jeudi son taux directeur inchangé à son plus bas record de 0,5%, tout en disant une nouvelle fois que d'autres baisses n'étaient pas exclues en cours d'année pour contrer les effets du bas niveau des cours du pétrole sur l'activité économique.

Selon d'autres données officielles, le produit intérieur brut (PIB), hors pétrole, du pays a augmenté plus que prévu au premier trimestre, de 0,3% contre un consensus de +0,2%. En revanche, sur les trois derniers mois de 2015, le PIB a finalement baissé de 0,1% contre une précédente projection de +0,1%.

La Norges Bank avait ramené en mars son taux d'intervention à 0,5%, disant alors ne pas exclure le recours à des taux négatifs.

A la suite de la décision de la banque centrale et des données du PIB, la couronne norvégienne progressait de près de 1% par rapport à l'euro.

Même si le cours du Brent a rebondi de quelque 65% par rapport à un creux de plus de 12 ans touché en début d'année, il reste inférieur d'environ 60% à un pic de mi-2014, évolution qui a forcé le secteur pétrolier mondial à tailler dans son programme d'investissements.

L'industrie pétrolière et gazière norvégienne, qui génère un cinquième du PIB du pays, n'échappe évidemment pas à cette tendance.

En tenant compte du secteur pétrolier, le PIB a augmenté de 1% au premier trimestre 2016, contre -1,3% sur les trois derniers mois de 2015. (Bureau d'Oslo; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)