Schäuble s'attend à un accord avec la Grèce dans deux semaines

mardi 10 mai 2016 21h52
 

BERLIN, 10 mai (Reuters) - Le ministre allemand des Finances a dit mardi qu'il s'attendait à ce qu'un accord entre Athènes et ses créanciers dans le cadre de son plan de sauvetage soit conclu dans deux semaines.

A l'occasion d'une conférence organisée par le journal économique Handelsblatt, Wolfgang Schäuble a déclaré qu'il n'y aurait pas de réduction de la dette pour la Grèce.

Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) ont proposé lundi à la Grèce un allègement de la dette qui reposerait sur des délais de grâce et des échéances rallongés à partir de 2018 si, d'ici là, elle a accompli toutes les réformes convenues dans le cadre de son dernier programme de renflouement. Cette proposition, qui sera détaillée par les secrétaires d'Etat aux Finances d'ici au 24 mai, apparaît comme un compromis entre l'Allemagne, qui ne croit pas que la Grèce ait besoin d'un tel allègement, et le Fonds monétaire international (FMI) qui le juge indispensable.

Wolfgang Schäuble a également appelé les banques centrales à commencer à chercher le moyen de relever progressivement leurs taux d'intérêt, mais il s'est gardé de nommer la Banque centrale européenne, une institution qu'il a souvent critiqué.

"J'ai dit à plusieurs reprises que les taux zéro et les taux négatifs, que nous avons, présentent un risque politique énorme", a-t-il déclaré. "C'est pourquoi je préférerais de beaucoup que les banques centrales tentent progressivement de trouver une manière de sortir de la politique monétaire inhabituelle, doucement et prudemment." (Gernot Heller, Juliette Rouillon pour le service français)