GB/Mobile-Liberty se penchera sur O2 si Hutchison échoue

mardi 10 mai 2016 17h10
 

LONDRES, 10 mai (Reuters) - Liberty Global réfléchira à un rachat de O2 si la Commission européenne bloque la vente par Telefonica de sa filiale de téléphonie mobile en Grande-Bretagne à Hutchison, a déclaré mardi le directeur général du groupe américain.

Des sources ont déclaré à Reuters que les autorités européennes de la concurrence allaient opposer leur veto au rachat de O2 par Hutchison, une opération de 10,3 milliards de livres (13,08 milliards d'euros) qui réduirait de quatre à trois le nombre d'opérateurs mobiles en Grande-Bretagne.

Interrogé par un analyste sur un possible intérêt de Liberty pour O2 en cas de veto de la Commission européenne, Mike Fries a déclaré qu'il n'excluait aucune option.

"Ce serait étrange si nous n'évaluions pas cette possibilité, mais je ne vois pas comment être plus précis", a dit le directeur général du groupe américain, dont la filiale britannique de télévision câblée Virgin Media s'appuie sur le réseau de EE pour fournir des services mobiles à ses clients.

"(Mais) nous allons avoir une attitude réfléchie pas seulement en ce qui concerne les conditions économiques d'une transaction (...) mais aussi en nous projetant dans trois, quatre, cinq ans: 'quel est le bon projet pour nous?' C'est ce que nous faisons sur tous les marchés du mobile." (Paul Sandle; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)