France-Sarkozy déplore un financement "erratique" de la Défense

dimanche 8 mai 2016 21h05
 

PARIS, 8 mai (Reuters) - Le prochain gouvernement devra faire un effort "sans précédent" pour le budget de la Défense en dépensant près de 32 milliards d'euros supplémentaires sur le quinquennat, estime Nicolas Sarkozy dans un entretien accordé au Figaro.

Le président du parti Les Républicains brocarde au passage le bilan de François Hollande, "erratique" selon lui dans le financement de la Défense.

"La Défense est une priorité absolue", dit-il.

"Je souhaite que les forces de sécurité au sens large soient exonérées de toutes les réductions d'effectifs que nous avons prévues pour toutes les autres administrations sans exception.

"Un effort sans précédent pour le budget de la Défense est (...) indispensable. Nous prévoyons de le porter à 1,85 % du PIB, contre 1,5 % aujourd'hui, soit 35 milliards d'euros en 2018 et 41 milliards en 2022. Cela représente près de 32 milliards d'euros cumulés supplémentaires sur l'ensemble du prochain quinquennat", précise-t-il.

Nicolas Sarkozy souhaite par ailleurs l'extension d'un service militaire obligatoire d'un an à tous les jeunes de 18 ans sans emploi qui ne suivent aucune formation.

Interrogé sur la présence de militaires sur le sol français dans le cadre de l'opération "Sentinelle", le président de LR estime par ailleurs qu'à terme, c'est la police et la gendarmerie qui devront intervenir "sur le théâtre intérieur". (Chine Labbé)