L'agence Fitch abaisse la note souveraine du Brésil à BB

vendredi 6 mai 2016 03h33
 

SAO PAULO, 6 mai (Reuters) - L'agence de notation Fitch Ratings a abaissé d'un cran jeudi la "signature" du Brésil sur le marché de la dette, la faisant passer de BB+ à BB, en catégorie spéculative, avec des perspectives négatives.

L'agence de notation explique sa décision par la gravité de la récession économique alimentée par l'incertitude politique. La modification des objectifs budgétaires du gouvernement a également entamé la crédibilité de Brasilia, ajoute Fitch.

Cette dégradation de la note du Brésil intervient une semaine avant un vote crucial au Sénat sur la procédure de destitution engagée contre la présidente Dilma Rousseff.

Si les sénateurs, ainsi qu'on s'y attend, votent le 11 mai pour la poursuite de la procédure, cette dernière sera mécaniquement suspendue de ses fonctions pour une durée maximale de 180 jours et remplacée par son vice-président, Michel Temer. Un procès sera alors instruit par la chambre haute du Congrès.

Les instigateurs de la procédure accusent Dilma d'avoir manipulé les comptes publics pour faciliter sa réélection en 2014.

La décision de Fitch, explique Andre Perfeito, chef économiste de Gradual Investimentos, "est due à l'insuffisance du contrôle budgétaire et à l'absence de direction politique et économique dans le pays".

Au cours d'une interview téléphonique, le directeur de Fitch pour le Brésil, Rafael Guedes, a comparé les perspectives économiques du Brésil à celles qui prévalaient en Argentine en 2001, quelques mois avant le défaut de paiement qui a provoqué une grave crise dans le pays.

Il a toutefois ajouté que si les autorités brésiliennes agissent rapidement pour réduire le fardeau de la dette, la note de la première puissance économique d'Amérique du Sud pourra être relevée. (Alonso Soto et Aliusio Alves; Henri-Pierre André pour le service français)