Revers en Inde pour Sanofi sur le Dengvaxia - presse

jeudi 5 mai 2016 06h01
 

BANGALORE, 5 mai (Reuters) - Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi a essuyé un revers en Inde dans le processus de mise sur le marché du Dengvaxia, le vaccin contre la dengue mis au point par sa filiale Sanofi Pasteur, rapporte jeudi le quotidien économique indien The Economic Times.

La commission supérieure rattachée au ministère indien de la Santé a rejeté la demande du laboratoire qui souhaitait pouvoir déroger à des études cliniques complémentaires en Inde en s'appuyant sur les résultats menés dans d'autres pays, précise le journal.

Le Dengvaxia, premier vaccin autorisé contre l'infection virale transmise par des moustiques, est enregistré au Mexique, aux Philippines, au Brésil et au Salvador.

"Compte tenu de l'urgence que constitue la dengue en Inde, nous sommes optimistes sur notre capacité à travailler avec les autorités indiennes de régulation afin de trouver la meilleure solution qui nous permettra d'augmenter les données cliniques de notre vaccin contre la dengue dans la population indienne sans en différer l'accès", a déclaré un porte-parole de Sanofi Inde cité par The Economic Times.

Sanofi a annoncé le mois dernier qu'un groupe d'experts réuni par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommandait l'utilisation de son vaccin dans les pays endémiques.

Les recommandations de ce Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) communiquées à l'OMS se fondent sur l'examen des données cliniques de 25 études incluant plus de 40.000 participants, menées dans 15 pays endémiques et non endémiques à travers le monde, précise le laboratoire pharmaceutique français.

D'après une étude relayée par l'OMS, on compterait 390 millions de cas de dengue par an, dont 96 millions présentent des manifestations cliniques.

VOIR AUSSI

Note de l'OMS sur les vaccins contre la dengue:

here (Bureau de Bangalore; Henri-Pierre André pour le service français)