L'Inde refuse l'importation d'iPhone d'occasion

mercredi 4 mai 2016 12h43
 

BOMBAY, 4 mai (Reuters) - L'Inde a annoncé mercredi le rejet du projet d'Apple d'importer des iPhone d'occasion, un coup dur pour le géant américain qui tente de relancer les ventes de ses smartphones.

Apple vend des smartphones dits "reconditionnés" à prix réduit dans certains pays, Etats-Unis y compris, et veut désormais faire de même en Inde, ce qui lui permettrait d'y augmenter sa part de marché face à des concurrents qui proposent des modèles bien meilleur marché.

Les iPhone concernés ont été soit retournés par des clients soit réparés et rétablis aux conditions d'usine s'ils ont subi des dommages.

La part de marché d'Apple en Inde n'est que de 2% mais ses ventes y ont bondi de 56% au premier trimestre, portées surtout par des modèles anciens tels que l'iPhone 5S, alors qu'au contraire la demande pour le nouvel iPhone SE a été décevante.

Ce dernier coûte, en Inde, coûte près de 200 dollars de plus que celui vendu aux Etats-Unis.

Mais l'Inde, qui pratique une politique du "Make in India" (Fabriquez en Inde) visant à améliorer la compétitivité de son secteur industriel, a écarté le projet d'Apple en invoquant des dispositions interdisant l'importation de produits électroniques de seconde main.

"L'Inde n'encourage pas la liquidation ou le recyclage de matériaux dangereux", a dit NN Kaul, porte-parole du ministère des Télécommunications.

La Consumer Electronics and Appliances Manufacturers Association, qui regroupe les fabricants de smartphones locaux, avait écrit au ministère pour demander le rejet de la demande du groupe de Cupertino.

Une porte-parole d'Apple à Singapour n'a pas réagi dans l'immédiat.

(Himank Sharma, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)