3 mai 2016 / 10:57 / il y a un an

LEAD 1-Lufthansa, sous pression au T1, ralentit son expansion

* Perte opérationnelle réduite à 53 mlns au T1

* L'objectif de croissance des capacités revu à la baisse

* Le titre chute de 7,5% à Francfort

par Victoria Bryan

FRANCFORT, 3 mai (Reuters) - Les pressions sur les prix des billets, l'impact des attentats de Paris et Bruxelles sur le tourisme et la faiblesse de son activité de fret ont amené Lufthansa à réduire mardi ses projets d'expansion pour 2016, une annonce sanctionnée par une forte baisse de son action en Bourse.

La compagnie aérienne allemande prévoit désormais d'augmenter de 6% ses capacités cette année au lieu de la hausse de 6,6% projetée jusqu'ici, et la directrice financière Simone Menne n'a pas exclu que cet objectif soit encore revu à la baisse.

International Airlines Group (IAG), la maison mère de British Airways, avait annoncé une décision similaire la semaine dernière en mettant en avant la baisse du trafic après les attentats de Bruxelles.

Simone Menne a noté que la demande de voyages vers l'Europe avait diminué depuis les attentats de Paris et de Bruxelles. La crise économique en Amérique latine a aussi contribué aux pressions sur les prix.

"La tendance est plus marquée que ce qu'on prévoyait il y a encore quelques semaines", a-t-elle dit lors d'une conférence téléphonique sur les résultats du premier trimestre, tout en voulant croire à une amélioration de la demande avec l'approche des vacances d'été.

Lufthansa a réduit sa perte opérationnelle à 53 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, contre 167 millions un an plus tôt.

Ce résultat, dû pour l'essentiel à des réductions de coûts et à la baisse des prix du kérosène, est toutefois moins bon que prévu et le revenu par passager a reculé.

L'action Lufthansa chute de 7,43% à 12,71 euros vers 10h40 GMT à la Bourse de Francfort sur fond d'inquiétudes concernant la capacité du groupe à atteindre ses objectifs pour 2016.

Lufthansa a confirmé sa prévision d'une légère amélioration de ses résultats cette année après avoir dégagé un bénéfice de 1,8 milliard d'euros sur l'ensemble de 2016. Le consensus est actuellement de 1,9 milliard, selon les estimations collectées par Thomson Reuters.

Simone Menne a assuré qu'un tournant avait été atteint au premier trimestre avec une baisse de 4% des coûts unitaires, hors kérosène et effet de change. (Victoria Bryan, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below