Lautenschläger (BCE) veut mieux couvrir l'exposition souveraine

lundi 2 mai 2016 20h45
 

FRANCFORT, 2 mai (Reuters) - Les banques devraient être obligées de constituer davantage de fonds propres en regard de leurs avoirs en dette souveraine et en proportion de leur exposition à cette dette, a déclaré lundi Sabine Lautenschläger, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) chargée de la supervision bancaire.

Les emprunts souverains sont officiellement considérés comme étant sans risque, ce qui signifie que les banques n'ont pas à constituer en contrepartie de matelas de fonds propres et il n'y a pas de plafond fixé à la quantité de dette souveraine qu'une banque peut détenir.

"Plus une banque détient d'obligations émises par des Etats, plus elle devrait constituer des fonds propres en regard de chacune de ces obligations", a expliqué Lautenschläger, lors d'un discours prononcé à Zurich.

"Ce serait un grand pas dans l'abolition du cercle vicieux entre banques et souverains et dans le renforcement des fondations de l'union monétaire".

(Francesco Canepa, Wilfrid Exbrayat pour le service français)