LEAD 2-Allemagne-Débrayages dans l'industrie pour les salaires

vendredi 29 avril 2016 22h57
 

(Actualisé avec confirmation de l'accord dans la fonction publique)

FRANCFORT, 29 avril (Reuters) - Plus de 110.000 salariés des secteurs de la métallurgie et de l'électricité ont débrayé vendredi en Allemagne après que leur syndicat a refusé une offre de hausse des salaires de 2,1% sur deux ans.

La centrale IG Metall, qui représente 3,8 millions de salariés de ces secteurs, exige une hausse de 5%.

"La hausse de 2,1% sur 24 mois laisse les travailleurs au régime sec et fait la part belle aux profits. La croissance économique est sacrifiée", a dit Knut Giesler, dirigeant d'IG Metall pour la Rhénanie du Nord-Westphalie, le Land le plus peuplé d'Allemagne.

Environ 17.000 salariés, travaillant dans des entreprises comme ThyssenKrupp ou Daimler, ont pris part au mouvement en Rhénanie du Nord-Westphalie, a précisé le syndicat.

Il a ajouté que plus de 37.000 salariés de plus de 150 entreprises avaient débrayé dans le Land du Bade-Wurtemberg, où sont notamment implantés Porsche et Mercedes.

IG Metall a dit jeudi que les débrayages se poursuivraient la semaine prochaine et qu'une grève de 24 heures était programmée si aucun accord n'est trouvé d'ici le week-end de la Pentecôte, mi-mai.

Parallèlement, des négociations sur une revalorisation des traitements dans la fonction publique ont abouti à un accord, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Le gouvernement et les syndicats, qui discutaient à Potsdam près de Berlin, se sont entendues sur une hausse en deux étapes (+2,4% cette année, rétroactivement à partir du 1er mars, +2,35% à compter de février 2017) pour les plus de deux millions de salariés du secteur public aux niveaux fédéral et municipal.   Suite...