ABInBev prêt à céder plus d'actifs de SAB pour amadouer la CE

vendredi 29 avril 2016 12h39
 

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - Anheuser-Busch InBev prévoit de vendre des actifs en Europe de l'Est de SABMiller pour s'assurer du feu vert des autorités européennes de la concurrence au rachat pour 100 milliards de dollars de son rival.

AB InBev a déjà retenu l'offre du japonais Asahi Group Holdings pour les marques de bière Peroni, Grolsch et Meantime de SABMiller pour un montant de 2,25 milliards d'euros.

Le groupe a dit vendredi qu'il avait mis en vente les actifs de SABMiller en République tchèque, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie et en Slovaquie.

AB InBev a dit en avoir informé les autorités européennes de la concurrence qui doivent rendre leur décision sur la fusion avec SABMiller d'ici au 24 mai.

Des analystes se sont dits surpris de cette initiative en raison de la quasi-absence d'AB Inbev en Europe de l'Est, en dehors des marchés russe et ukrainien.

"Cela semble assez étrange. Il n'y a aucun chevauchement (entre les deux groupes) à ma connaissance. AB InBev n'a pratiquement aucune présence dans ces pays", a dit Andrew Holland, analyste à la Société Générale. "Peut-être l'UE regarde-t-elle la part de marché à l'échelle européenne."

L'ouverture d'une enquête approfondie de la Commission européenne sur le rachat de SABMiller pourrait entraîner un délai supplémentaire pouvant aller jusqu'à 90 jours avant une décision, ce qu'ABInbev souhaite certainement éviter.

Les premières indications de valorisation des brasseries de SABMiller en Europe de l'Est vont de 4 à 7 milliards de dollars, sur la base des multiples de résultats ou des prix rapportés au volume produit.

(Marc Joanny pour lme service français, édité par Wilfrid Exbrayat)