Zone euro-Pas de baisse des taux attendue à court terme-Praet (BCE)

vendredi 29 avril 2016 05h16
 

FRANCFORT, 29 avril (Reuters) - Il faudrait que les perspectives d'inflation se détériorent de manière significative pour que la Banque centrale européenne (BCE) décidé d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt, mais cela n'empêche pas que d'enfoncer ces derniers encore davantage en territoire négatif reste une option, a déclaré Peter Praet, économiste en chef et membre du directoire de la BCE.

"Pour aller encore plus loin en territoire négatif, il faudrait une détérioration prononcée des perspectives d'inflation", dit-il dans le cadre d'une interview publiée par le journal espagnol Expansion.

"Je ne pense pas que ces conditions vont se matérialiser dans un avenir proche."

Début mars, dans l'espoir de stimuler l'inflation et le credit, la BCE a abaissé le taux de sa facilité de dépôt à -0,4% contre -0,3% tout en ramenant son taux de refinancement à zéro, une première.

"Depuis que les taux d'intérêt négatifs ont été introduits en 2014, ils ont été très efficaces", poursuit Peter Praet. (Balazs Koranyi, Benoit Van Overstraeten pour le service français)