Ayez confiance et la France réussira, dit Hollande aux Français

jeudi 28 avril 2016 14h17
 

GENNEVILLIERS, Hauts-de-Seine, 28 avril (Reuters) - Ayez confiance en la France, ses entreprises, ses salariés, ses partenaires sociaux et ses élus politiques et le pays réussira, a déclaré jeudi François Hollande.

Le chef de l'Etat a cité les "bonnes nouvelles" : recul du chômage "même s'il faut être très prudent parce que ce qui compte c'est la tendance", le choix des sous-marins DCNS par l'Australie et la baisse des défaillances d'entreprises.

Les défaillances, "c'est le meilleur chiffre pour saluer le fait que la reprise économique est là", a-t-il dit lors de la visite d'un site Thales à Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

"Il faut avoir confiance, il faut faire confiance, il faut d'abord avoir confiance en la France, elle est capable de ces beaux résultats", a-t-il dit à propos des sous-marins. "Il faut faire confiance, aux entreprises (...), aux salariés (...), aux partenaires sociaux (...), à ceux qui représentent la nation parce que c'est aussi ce qui permet d'avoir une démocratie."

"Si l'on a à la fois confiance en nous et que l'on fait confiance dans ce qui permet la création de richesses et aussi son partage, alors la France, nul doute, réussira", a-t-il ajouté. "C'est ce message d'espoir que je voulais ici prononcer".

François Hollande a loué l'excellence technologique de Thales, qui explique selon lui ses succès à l'exportation et ceux de nombreuses entreprises françaises.

"Il n'y a pas de secret, même si la diplomatie peut être efficace, elle ne peut avoir de résultats que si les produits que nous présentons sont les meilleurs au monde. Il n'y a aucun pays qui achète à la France pour lui faire plaisir ou pour faire plaisir au chef de l'Etat", a-t-il dit.

"Dans beaucoup de domaines, la France est la première au monde et elle doit le dire parce qu'on ne le dira pas à sa place", a encore déclaré le chef de l'Etat.

La confiance des ménages a stagné en avril, après une embellie qui a subi un coup d'arrêt au début de l'hiver. Du côté des entreprises, le climat des affaires est resté stable en avril, l'indicateur global se situant juste au-dessus sa moyenne de long terme. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)