Wall Street ouvre en léger repli avant la Fed, Apple pèse

mercredi 27 avril 2016 15h49
 

27 avril (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert stable ou en léger repli mercredi, la première baisse des ventes d'Apple en 13 ans provoquant des inquiétudes sur la qualité des résultats trimestriels, en attendant les annonces de la Fed en séance.

Les investisseurs ne s'attendent pas à ce que la Réserve fédérale modifie ses taux d'intérêt à l'issue de deux jours de débats sur la politique monétaire, mais ils espèrent que le communiqué de la banque centrale, publié à 18h00 GMT, confortera le scénario d'un relèvement au début de l'été, en juin ou juillet.

L'indice Dow Jones perd 0,09% à 17.974,50 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, est quasiment stable (-0,03% à 2.090,93 points) et le Nasdaq Composite recule de 0,50% à 5.863,70 points.

Apple, composante du Dow Jones et première capitalisation boursière mondiale, et Twitter pèsent sur la tendance après des résultats trimestriels décevants.

Apple recule de 7% à 97,05 dollars après avoir annoncé mardi la première baisse des ventes de l'iPhone depuis le lancement de la première version de son produit phare et le premier recul de son chiffre d'affaires depuis plus de dix ans, face à la saturation croissante du marché des smartphones.

Twitter perd 15,8% à 14,94 dollars. Le site de microblogging a annoncé un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, attribué à une hausse moins rapide que prévu des investissements publicitaires des annonceurs sur son réseau.

"Ce genre de déceptions va inciter les investisseurs à se demander si les résultats de sociétés dans leur ensemble seront aussi bons qu'ils ne le pensent. Je crois que cela va ébranler la confiance", dit Brad McMillan, chez Commonwealth Financial.

Dreamworks s'adjuge en revanche 14,7% alors que Comcast (+2,74%) discute de l'achat du studio pour plus de trois milliards de dollars, selon le Wall Street Journal..

Facebook (-1,5%) et PayPal (-0,2%) doivent publier leurs résultats trimestriels après la clôture.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)