Baker Hughes attend une stabilisation des forages en 2016

mercredi 27 avril 2016 15h01
 

27 avril (Reuters) - Baker Hughes, le groupe parapétrolier américain qui a accepté d'être racheté par Halliburton, a dit mercredi s'attendre à une stabilisation du nombre de puits en activité aux Etats-Unis au deuxième semestre après une baisse sur le trimestre en cours.

Baker Hughes, qui a vu sa perte se creuser au deuxième trimestre, estime à 30% la baisse du "rig count" en Amérique du Nord sur le trimestre en cours par rapport à janvier-mars.

Le groupe précise ne pas attendre de redressement significatif, avec tout ou plus une stabilisation.

"Au cours du trimestre, le secteur a été confronté à une nouvelle baisse abrupte d'activité, au-delà des prédictions les plus pessimistes, les budgets d'exploration et de production ayant été encore réduits afin de protéger les cash flow", déclare le directeur général Martin Craighead dans le communiqué de résultats.

La perte nette attribuable à Baker Hughes a atteint 981 millions de dollars (867 millions d'euros) au premier trimestre, soit 2,22 dollars par action, contre 589 millions ou 1,35 dollar/action un an plus tôt.

Après ajustement, la perte par action ressort à 1,58 dollar par action, alors que les analystes attendaient en moyenne -34 cents selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a reculé de 41,9% à 2,67 milliards, à comparer à un consensus de 2,85 milliards.

L'action Baker Hughes perd 2,8% à 44,50 dollars dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street après ces annonces.

Les résultats ont été publiés trois jours avant la date butoir fixée par Halliburton et Baker Hughes pour l'obtention des autorisations réglementaires à leur projet de fusion. (Amrutha Gayathri à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)