GB-Le Parlement met EDF sous pression sur Hinkley Point

mardi 26 avril 2016 16h36
 

LONDRES, 26 avril (Reuters) - Les parlementaires britanniques ont demandé aux dirigeants d'EDF de venir s'expliquer devant eux pour la deuxième fois en trois mois, accentuant la pression pour que l'énergéticien français justifie le report de sa décision d'investissement dans le projet nucléaire d'Hinkley Point.

EDF a reporté sa décision finale d'investissement sur le projet d'Hinkley Point, au Royaume-Uni, après son assemblée générale du 12 mai afin de consulter son comité central d'entreprise (CCE).

Le président de la commission de l'Energie du Parlement britannique a dit qu'il voulait que les dirigeants d'EDF soient auditionnés vraisembablement à la fin mai pour s'esxpliquer sur le report.

Vincent de Rivaz, le directeur général d'EDF Energy, la filiale britannique d'EDF, avait déclaré à cette même commission parlementaire le 23 mars que le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron prévoyait de se prononcer sur cet investissement au début de mois de mai.

Emmanuel Macron a exclu un report de plusieurs années du projet d'Hinkley Point, comme le réclament les syndicats d'EDF, et a assuré dimanche que cet investissement pourra être confirmé en septembre.

(Karolin Schaps, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)