LEAD 1-La Bourse de Tokyo finit en baisse de 0,76%, Sony pèse

lundi 25 avril 2016 08h41
 

(Actualisé avec contexte, détails)

TOKYO, 25 avril (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,76% lundi, reprenant son souffle après quatre séances consécutives de hausse et avant la décision de politique monétaire de la Banque du Japon, attendue jeudi.

L'indice Nikkei, qui avait fini vendredi à son meilleur niveau depuis le 2 février, a cédé 133,19 points à 17.439,30 et le Topix, plus large, est retombé de 5,67 points (0,40%) à 1.401,83.

"Nous avons connu 20 bonnes séances et nous sommes arrivés à un stade où l'indice (Nikkei) pourrait soit voir son élan brisé soit faire du surplace en attendant d'autres catalyseurs", a déclaré Martin King, co-directeur général chez Tyton Capital Advisors.

A ce stade de 2016, l'indice Nikkei accuse encore une perte de 8,4%, ce qui constitue la plus mauvaise performance des grandes places internationales.

Même s'il a regagné du terrain ce lundi face au dollar, le yen est non loin d'un creux de trois semaines par rapport au billet vert à la suite d'une information de l'agence Bloomberg disant que la Banque du Japon envisageait d'élargir sa politique de taux d'intérêt négatif à ses programmes de soutien au crédit.

Les constructeurs automobiles, fortement dépendants des exportations, ont tiré parti de l'accès de faiblesse du yen, avec notamment un gain de 1,23% de l'action Toyota et une hausse de 2,04% du titre Mazda.

L'action Sharp a bondi de 4,83%, inscrivant la plus forte hausse de l'indice Nikkei, portée par un article du journal Nikkei disant que le géant électronique allait développer des téléviseurs à bas coûts avec le taïwanais Foxconn, son nouvel actionnaire de contrôle.

Le titre Sony a en revanche plongé de 6,02%, baisse la plus prononcée du Nikkei, après que cet autre géant électronique a annoncé le report de l'annonce de ses prévisions pour l'exercice 2016-2017, qui vient de commencer, afin de mesurer l'impact du tremblement de terre et de ses répliques qui ont secoué le Japon il y a deux semaines.

Ces catastrophes naturelles ont entraîné l'arrêt de son usine de capteurs d'images, située dans le sud du pays.

Vendredi, Sony avait déjà perdu 1,73% après avoir révisé à la baisse sa prévision de bénéfice opérationnel pour l'exercice 2015-2016, clos le 31 mars. (Joshua Hunt, Véronique Tison et Benoît Van Overstraeten pour le service français)