Grogne au sein du conseil de surveillance de Deutsche Bank-FAZ

dimanche 24 avril 2016 19h08
 

FRANCFORT, 24 avril (Reuters) - Certains membres du conseil de surveillance de Deutsche Bank dénoncent le zèle qu'ils jugent par trop excessif avec lequel le conseiller juridique Georg Thoma gère les dossiers des divers scandales dans lesquels la banque est empêtrée, écrit le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Georg Thoma est chargé de coordonner les réponses faites par les responsables aux enquêteurs qui examinent le rôle joué par la banque dans des affaires de manipulation présumée de taux d'intérêt et de fixings de métaux précieux.

"Il exagère lorsqu'il exige des investigations (en interne) encore plus vastes et qu'il y ait toujours plus d'avocats sur le coup", écrit le FAZ, citant le vice-président du conseil de surveillance Alfred Herling.

"Bien que toutes les dispositions possibles et imaginables aient été prises, il est important pour nous que Deutsche Bank referme ce chapitre et regarde vers l'avenir de toutes ses forces", ajoute le quotidien, qui cite cette fois-ci Henning Kagermann, un autre membre du conseil de surveillance.

La plupart des membres du conseil de surveillance s'accordent sur ce point, ajoute Kagermann.

Thoma, qui dirige le comité d'intégrité du conseil de surveillance de la banque, pourrait tirer parti de la tenue le 19 mai de l'assemblée générale annuelle pour se poser en successeur du président du conseil de surveillance Paul Achleitner, poursuit le FAZ, sans citer de sources.

Ni Thoma ni son cabinet, Shearman & Sterling, n'étaient joignables par téléphone dimanche. Ils n'ont pas davantage répondu à des courriels. Une porte-parole de Deutsche Bank s'est refusé à tout commentaire.

(Andreas Kroener et Vera Eckert, Wilfrid Exbrayat pour le service français)