AccorHotels-Avoir Jin Jiang au conseil serait "une bonne chose"

vendredi 22 avril 2016 16h11
 

par Dominique Vidalon

PARIS, 22 avril (Reuters) - Le PDG d'AccorHotels a déclaré vendredi qu'avoir Jin Jiang comme principal actionnaire permettrait au groupe français d'accélérer son expansion en Chine et dans le monde.

Ce serait "une bonne chose" si Jin Jiang - récemment monté jusqu'à près de 15% du capital (14,98% fin mars) du groupe hôtelier français - prenait en fin de compte des sièges au conseil d'administration d'AccorHotels, bien que cette question n'ait pas été discutée entre eux, a dit Sébastien Bazin lors de l'assemblée générale annuelle d'AccorHotels.

"La présence de Jin Jiang au capital est un élément positif supplémentaire dans le développement d'AccorHotels en Chine et ailleurs", a-t-il dit. "On a la même vision du métier dans un contexte de consolidation. Jin Jiang soutient la stratégie d'AccorHotels."

"Les discussions n'ont pas eu lieu (...) Ce serait une très bonne chose si Jin Jiang était représenté au conseil."

Jin Jiang, deuxième groupe hôtelier chinois, est notamment propriétaire depuis un an du groupe Louvre Hotels (enseignes Campanile, Kyriad, Première Classe), concurrent direct d'AccorHotels en France.

Sa récente et rapide montée au capital d'AccorHotels a alimenté les spéculations sur l'avenir du groupe français alors qu'un nombre grandissant d'entreprises chinoises investissent en Europe dans le secteur du tourisme, comme Fosun qui a pris l'an dernier le contrôle du Club Méditerranée.

"On n'est pas le Club Med", a répondu Sébastien Bazin, interpellé par un actionnaire.

Un représentant du président de Jin Jiang Yu Minliang, présent à l'AG, n'a pas fourni beaucoup d'indications sur les intentions du groupe chinois.   Suite...