RPT-Madrid et Lisbonne ont raté les objectifs de déficit en 2015

jeudi 21 avril 2016 12h16
 

(Rajout du lien sur le tableau)

par Francesco Guarascio

BRUXELLES, 21 avril (Reuters) - L'Espagne et le Portugal ont enregistré en 2015 des déficits budgétaires plus élevés que prévu, ratant nettement les objectifs fixés par les ministres des Finances de l'Union européenne (Ecofin), a annoncé Eurostat jeudi.

On peut penser que ces mêmes ministres, ainsi que la Commission européenne (CE), vont presser ces deux pays de redoubler d'effort pour rétrécir ce solde des finances publiques.

L'Espagne a accusé un déficit de 5,1% du Produit intérieur brut (PIB) en 2015, moins que les 5,9% de 2014, mais plus que les prévisions et que l'objectif de 4,2% qui avait été fixé par l'Ecofin. La Commission européenne avait prévu en février que l'Espagne aurait ramené son déficit à 4,8% du PIB en 2015.

Le déficit du Portugal a été de 4,4% l'an passé, après 7,2% en 2014. Le pays était toutefois censé ramener le pourcentage à 2,5% en 2015, ce qui lui aurait permis de sortir d'une procédure dite de déficit excessif (PDE) qui s'applique lorsqu'un pays dégage un déficit dépassant les 3% du PIB. L'exécutif européen attendait un déficit de 4,2% seulement en février.

Pour ce qui concerne la Grèce, le déficit budgétaire, hors l'aide fournie pour la recapitalisation du secteur bancaire, est ressorti à 3,2% du PIB en 2015. Si l'on inclut cette aide, il est de 7,2% contre 3,6% en 2014. La CE anticipait en février un déficit de 7,6% en 2015.

Eurostat n'a pas fourni de chiffre concernant l'excédent budgétaire primaire de la Grèce en 2015, un solde important dans les négociations en cours entre la Grèce et ses créanciers.

La France pour sa part a dégagé un déficit budgétaire de 3,5% du PIB en 2015 contre 4,0% en 2014, tandis que l'Allemagne affiche un excédent budgétaire représentant 0,7% du PIB l'an passé contre 0,3% en 2014.   Suite...