Retards dans la livraison des A320neo, dit Norwegian Air

jeudi 21 avril 2016 12h33
 

OSLO, 21 avril (Reuters) - Airbus a reporté de deux à trois mois la livraison de son nouvel avion A320neo afin de mener des tests supplémentaires sur ses moteurs Pratt & Whitney, a déclaré jeudi le directeur général de la compagnie norvégienne à bas coûts Norwegian Air.

"Les moteurs des nouveaux avions neo ont encore besoin de tests. C'est toujours comme ça quand un nouvel avion est lancé", a dit Bjorn Kjos à Reuters en marge de la présentation des résultats de la compagnie. "Toute la production est repoussée".

Une porte-parole d'Airbus a évoqué quelques problèmes mineurs concernant l'A320neo et faisant l'objet de discussions avec Pratt & Whitney. "Nous sommes en discussions constantes avec nos clients et nous pensons que le problème sera résolu d'ici le milieu de l'année", a-t-elle dit.

Selon des sources du secteur, le problème vient d'un retard dans la livraison du nouveau moteur Geared Turbofan de Pratt & Whitney, filiale d'United Technologies.

L'augmentation du nombre d'avions Airbus non livrés et stationnés à l'extérieur de leur usine à cause de problèmes liés à des fournisseurs met une pression sur la génération de cash-flow du constructeur aéronautique depuis le début de l'année, a appris Reuters mardi, auprès de sources industrielles et d'analystes.

Après un premier trimestre marqué par un rythme de livraison lent, les places de parking disponibles à l'aéroport de Toulouse et à Hambourg sont de plus en plus réduites, selon ces sources et des photographies récentes prises par Reuters.

Le nombre d'A320neo privés de leurs moteurs et en attente de livraison, en raison de problèmes techniques chez Pratt & Whitney, a augmenté pour atteindre plus de deux douzaines, ont dit deux personnes interrogées par Reuters.

Cela pourrait représenter environ un milliard d'euros en cash, a estimé une source financière dans l'industrie aéronautique.

Le titre Airbus perd 0,38% à 57,25 euros en Bourse de Paris vers 10h00 GMT.

(Joachim Dagenborg; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)