LEAD 1-GB-Osborne met en garde les électeurs sur le coût du Brexit

lundi 18 avril 2016 18h24
 

(Actualisé avec discours d'Osborne, précisions)

LONDRES, 18 avril (Reuters) - Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a averti lundi les électeurs qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne amputerait leurs revenus et fragiliserait les services publics en affaiblissant durablement l'économie du pays.

S'appuyant sur des calculs du Trésor, le chancelier de l'Echiquier de David Cameron a précisé qu'un Brexit - sur lequel les électeurs sont appelés à se prononcer le 23 juin - coûterait à chaque ménage 4.300 livres (environ 5.400 euros) par an d'ici 2030.

Trois jours après le lancement de la campagne officielle du référendum, George Osborne a souligné que toute autre issue que le maintien dans l'Union pénaliserait l'économie britannique.

Plusieurs institutions, comme la Banque d'Angleterre ou le Fonds monétaire international (FMI), et certains économistes ont déjà mis en avant le risque d'un impact économique et financier négatif à court terme en cas de sortie de l'UE, mais rares sont ceux qui se sont risqués jusqu'à présent à estimer l'impact à long terme.

"La Grande-Bretagne serait durablement plus pauvre si elle quittait l'Union européenne. Quelle que soit la solution, nous ferions moins d'échanges, nous ferions moins d'affaires et nous accueillerions moins d'investissements", a déclaré George Osborne.

Il a précisé que, dans le scénario le plus favorable envisagé par les services de son ministère, celui d'un accord avec l'UE comparable à celui conclu par la Norvège, qui lui assurerait un accès au marché unique, l'économie britannique serait, en 2030, 4% moins riche qu'en cas de maintien dans l'Union.

LE CAMP DU BREXIT RÉFUTE DES CHIFFRES "SANS VALEUR"   Suite...