LEAD 1-Au Caire, Hollande souligne l'impératif des droits de l'Homme

dimanche 17 avril 2016 21h38
 

* Le président français en visite d'Etat en Egypte

* Il a évoqué les droits de l'Homme avec al Sissi

* L'Egypte est "un Etat de droit", dit le président égyptien (Complété avec accords)

LE CAIRE, 17 avril (Reuters) - La France et l'Egypte doivent oeuvrer à "une relation durable", notamment dans la lutte anti-terroriste, sans occulter les sujets de friction comme les droits de l'Homme qui "ne sont pas une contrainte" mais "une façon de lutter contre le terrorisme", a déclaré dimanche François Hollande.

Au premier jour d'une visite d'Etat au Caire, le président français s'est entretenu avec le président égyptien, Abdel Fattah al Sissi, des crises régionales -- Syrie et Libye au premier chef -- mais aussi de la nécessité du "droit" face au terrorisme.

"Nous devons lutter contre les causes et les conséquences de ce terrorisme, ce qui suppose de la fermeté mais aussi (...) qu'il y ait un Etat, et un Etat de droit", a souligné François Hollande lors d'une conférence de presse conjointe avec le dirigeant égyptien.

"Les droits de l'Homme ne sont pas une contrainte, c'est aussi une façon de lutter contre le terrorisme dès lors que la sécurité est assurée", a-t-il ajouté.

Le président français a précisé avoir évoqué lors de son entretien avec Abdel Fattah al Sissi "les questions relatives aux droits de l'Homme y compris les plus sensibles : le cas d'Eric Lang, dont les conditions de la mort n'ont pas été données au moment où je parle".

Ce Français de 49 ans, qui résidait en Egypte depuis vingt ans, a été battu à mort dans un commissariat du Caire en septembre 2013. Dans une interview à Metronews, sa mère accuse les autorités diplomatiques françaises d'avoir à l'époque "étouffé" l'affaire pour ne pas compromettre le rapprochement franco-égyptien.   Suite...