Tokyo et Washington affichent leur accord sur les changes

vendredi 15 avril 2016 08h38
 

WASHINGTON, 15 avril (Reuters) - Le ministre des Finances japonais Taro Aso et le secrétaire au Trésor américain Jack Lew ont conjointement souligné jeudi l'importance pour tous les pays "d'honorer leurs engagements pris au G7 et au G20 en matière de taux de change", a dit le département américain du Trésor.

Lors d'une rencontre en marge de la réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux du G20, Aso et Lew ont aussi discuté "des développements des politiques macroéconomiques au Japon, y compris des mesures budgétaires", précise le communiqué du département du Trésor.

Les responsables monétaires et financiers du G20 avaient convenu en février à Shanghai que les pays devaient s'abstenir de procéder à des dévaluations compétitives de leur monnaie, ce qui avait été interprété par les intervenants de marché comme une mise en garde au Japon contre des interventions sur le marché des changes visant à enrayer les fortes hausses du yen.

Néanmoins, le G20 comme le G7 s'accordent aussi à considérer que les excès de volatilité et les mouvements désordonnés sur le marché des changes sont indésirables. Pour Tokyo, ce principe lui donne le droit d'intervenir si le yen s'écarte des niveaux conformes à ses fondamentaux.

Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a aussi rejeté l'idée selon laquelle l'adoption par la banque centrale de taux négatifs en janvier était destinée à contrer une appréciation indésirable du yen qui pesait sur les exportations nipponnes. (Leika Kihara, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)