L'Opep réduit sa prévision de croissance de la demande 2016

mercredi 13 avril 2016 12h57
 

LONDRES, 13 avril (Reuters) - L'Opep pense que la demande mondiale pour son pétrole brut sera inférieure à ce qui était précédemment anticipé cette année en raison d'un ralentissement de la consommation qui aurait pour effet d'engorger un peu plus le marché.

Le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) paru mercredi montre une réduction de 50.000 barils par jour (bpj) de la croissance prévue de la demande mondiale en 2016, à 1,20 million de bpj, et l'Opep prévient que de nouvelles révisions à la baisse pourraient survenir.

L'Opep prévoit une demande pour son brut de 31,46 millions de bpj en 2016, au lieu des 31,52 millions projetés auparavant.

L'Opep a extrait 32,25 millions de bpj en mars, ajoute l'organisation citant des sources secondaires, soit 15.000 bpj de plus environ qu'en février.

L'Arabie saoudite a informé l'Opep qu'elle avait extrait 10,22 millions de bpj en mars, comme en février.

Le rapport anticipe une offre excédentaire de 790.000 bpj cette année si l'organisation continue à extraire au rythme de mars, contre 760.000 bpj prévus dans le précédent rapport mensuel.

Enfin, l'organisation voit une diminution de l'offre hors Opep de 730.000 bpj cette année, alors qu'elle anticipait auparavant un recul de 700.000 bpj.

De nombreux pays producteurs de pétrole, membres ou pas de l'Opep, doivent se rencontrer dimanche à Doha, au Qatar, pour discuter d'un gel de la production destiné à soutenir les cours mondiaux.

(Alex Lawler, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)