** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 12 avril 2016 07h43
 

PARIS, 12 avril (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère
baisse mardi à l'ouverture, dans la foulée de Wall Street, les performances trimestrielles
mitigées d'Alcoa, qui a donné le coup d'envoi officieux d'une nouvelle saison des
résultats aux Etats-Unis, étant susceptibles de peser sur le secteur minier.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre
jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,1% et le FTSE à Londres 0,2%.
La veille, les deux premiers indices avaient progressé de respectivement 0,22% et 0,69% tandis
que Londres, qui affiche une bien meilleure performance que Paris et Francfort depuis le début
de l'année, avait cédé 0,07%. 
    La Bourse de Tokyo évoluait en hausse de près de 1,3% en fin de séance, portée par le recul
du yen face au dollar, évolution qui favorise les nombreuses valeurs exportatrices de la cote.
Lundi, le billet vert était tombé à un nouveau creux de 17 mois face à la devise japonaise, à
107,63 yens.
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
avançait pour sa part de 0,55%, en dépit du recul de 0,5% des marchés actions chinois.
    Lundi, Wall Street a terminé en léger repli, se retournant à la baisse dans les derniers
échanges et dans l'attente d'une "saison" des résultats trimestriels qui ne s'annonce pas sous
les meilleurs auspices.
    Alcoa a annoncé une forte baisse de son bénéfice trimestriel, conséquence d'une baisse des
prix de l'alumine et de l'aluminium. Ce recul s'explique également par la fermeté du dollar, par
des fermetures de sites et par des désinvestissements. L'aluminier, qui doit se dédoubler au
second semestre, a également revu en baisse sa prévision annuelle de vente dans le secteur de
l'aéronautique et de l'espace. 
    En plus de l'éventuel poids d'Alcoa, le secteur des matières premières pourrait pâtir de la
bonne tenue générale du dollar, qui progresse de près de 0,1% face à un panier de devises
internationales.
    Après leur poussée de lundi, dans l'espoir que la réunion des producteurs pétroliers
dimanche à Doha vienne stimuler les cours par un gel de la production, les cours du pétrole
reculent de quelque 0,5%, tout en restant au-dessus de la barre des 40 dollars.
    
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU MARDI 12 AVRIL:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      06h00  Inflation IPCH (définitive)    mars        0,8%          0,8%
                variation annuelle                         0,1%          0,1%
 GB      08h30  Inflation prix de détail       mars        0,3%          0,2%
                variation annuelle                         0,4%          0,3%
 US      12h30  Prix importation               mars        +1,0%         -0,3%
         18h00  Budget fédéral                 mars        -$104 mds     -$193 mds
 
    VALEURS À SUIVRE
    * LVMH a fait état lundi, après la clôture de la Bourse de Paris, d'un chiffre
d'affaires inférieur aux attentes, plombé par la stagnation des ventes de sa division phare, la
mode-maroquinerie, qui a pâti d'une baisse de ses ventes en France et en Asie, hors Japon.
 
    
    * FNAC. VIVENDI a annoncé lundi soir son entrée au capital du groupe Fnac
à hauteur de 15% via une augmentation de capital réservée de 159 millions d'euros. Le principal
actionnaire de Darty a par ailleurs apporté son soutien à l'OPA de 855 millions d'euros
de Steinhoff  sur le distributeur d'électronique et d'électroménager français
Darty, également convoité par la Fnac.   
    
    * ENGIE. Gazprom a annoncé lundi qu'il avait accepté de changer les prix d'un
contrat d'approvisionnement signé avec Engie et ajouté que le groupe français avait clos une
procédure d'arbitrage. 
    
    * Les BANQUES ITALIENNES, qui ont fortement rebondi ces deux dernières séances dans
l'anticipation de la création d'un fonds de soutien au secteur, pourraient encore réagir à
l'annonce, faite lundi, de sa mise en place effective. 
    
    * SHELL pourrait céder certains de ses actifs en mer du Nord pour améliorer la
qualité générale de son portefeuille, a déclaré mardi Ben van Beurder, directeur général de la
"major" anglo-néerlandaise. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)