** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 11 avril 2016 08h09
 

PARIS, 11 avril (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en repli lundi à l'ouverture, dans le sillage de la Bourse de Tokyo, affectée par la hausse persistante du yen, ce qui a donné lieu à des avertissements de responsables japonais.

Le secrétaire général du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, a déclaré que l'accord du Groupe des 20 en septembre visant à éviter toute dévaluation compétitive des devises n'interdisait pas au Japon d'intervenir face à des fluctuations "unilatérales" des taux de change.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait céder jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,3% et le FTSE à Londres 0,2%.

La Bourse de Tokyo a perdu 0,44%, une nouvelle fois sous le coup de la vigueur du yen et malgré un indicateur suggérant une stabilisation des investissements des entreprises.

L'indice MSCI Asie-Pacifique, hors Japon, < .MIAPJ0000PUS> a effacé ses pertes et affiche un gain de 0,24%.

Les chiffres en Chine publiés lundi montrent une inflation inférieure aux attentes en mars tandis que les prix à la production ont baissé moins fortement que prévu, signe d'apaisement des pressions déflationnistes dans le secteur industriel.

Toute en reflétant une stabilisation des prix, ces chiffres soulignent que la politique d'assouplissement monétaire de la banque centrale chinoise depuis fin 2014 n'a pas encore relancé véritablement l'inflation.

Vendredi, la forte hausse du pétrole a permis à Wall Street de finir dans le vert mais les indices reculent de plus de 1,2% sur la semaine et l'imminence de la saison des résultats incite les investisseurs à la prudence.

Les banques italiennes seront encore au centre de l'attention après leur envolée de vendredi dans la perspective de la création d'un fonds de soutien au secteur. Les plus grandes banques d'Italie doivent rencontrer lundi le Trésor et la banque centrale italienne pour mettre la dernière main au projet de création de ce fonds, susceptible de racheter une partie de leurs créances douteuses, selon des sources proches du dossier.   Suite...