LEAD 2-Japon-Kerry et les ministres du G7 au musée d'Hiroshima

lundi 11 avril 2016 13h27
 

(Actualisé avec nouvelles citations)

par Arshad Mohammed et Kiyoshi Takenaka

HIROSHIMA, Japon, 11 avril (Reuters) - John Kerry est devenu lundi le premier chef de la diplomatie américaine à se rendre au mémorial des victimes de la bombe atomique lancée par les Etats-Unis sur Hiroshima en 1945, ce qui pourrait être le prélude à une éventuelle visite du président Barack Obama le mois prochain.

Le secrétaire d'Etat participe depuis dimanche et pour deux jours à une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays du G7 organisée dans la ville martyre. Leurs discussions portent notamment sur la lutte contre le terrorisme, la sécurité maritime et des questions régionales autour de la Corée du Nord, de l'Ukraine et du Moyen-Orient.

Accompagné des autres ministres des Affaires étrangères du G7, John Kerry a notamment visité le musée du Mémorial de la paix de Hiroshima où l'on peut voir des photos des victimes brûlées, les vêtements qu'elles portaient et des statues montrant leurs blessures.

"C'est un spectacle stupéfiant, qui prend aux tripes", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Cela rappelle avec force que nous avons tous, en tant que personnages publics, l'obligation d'oeuvrer à l'avènement d'un monde sans armes nucléaires."

"Tout le monde devrait voir et sentir le pouvoir de ce mémorial. C'est un rappel fort, rude, incontestable, non seulement de notre obligation de mettre fin à la menace des armes nucléaires, mais de consacrer tous nos efforts à éviter la guerre elle-même", avait-il écrit un peu plus tôt dans le livre d'or du musée.

APRÈS KERRY, OBAMA ?   Suite...