Berlin pourrait sanctionner les sociétés liées aux paradis fiscaux

vendredi 8 avril 2016 18h40
 

BERLIN, 8 avril (Reuters) - L'Allemagne envisage de priver de leurs avantages fiscaux les entreprises qui ont des relations avec les paradis fiscaux, à la suite du scandale provoqué par la publication des "Panama papers", écrit vendredi le magazine Der Spiegel.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a demandé à son équipe de lui soumettre des propositions pour permettre au gouvernement de sanctionner financièrement les entreprises qui pratiquent l'évasion fiscale par l'intermédiaire de sociétés offshore, précise le journal.

L'une des propositions consisterait à supprimer les avantages fiscaux de ces entreprises, poursuit Der Spiegel, selon lequel le ministère espérerait ainsi les inciter à faire pression sur les dirigeants politiques étrangers pour qu'ils modifient leurs pratiques fiscales.

Une porte-parole du ministère des Finances n'a pas souhaité commenter les informations du magazine mais a indiqué que Berlin élaborait un plan d'action destiné à accroître la transparence en matière fiscale.

Wolfgang Schäuble entend présenter ses propositions lors des réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale la semaine prochaine à Washington, a-t-elle ajouté. (Gernot Heller et Michael Nienaber; Tangi Salaün pour le service français)