Vivendi dit ne pas vouloir réduire les effectifs de Tel. Italia

jeudi 7 avril 2016 11h31
 

MILAN, 7 avril (Reuters) - Vivendi a déclaré jeudi que sa décision d'investir au capital de Telecom Italia ne visait pas à réduire les effectifs de l'opérateur italien de télécommunications, réagissant ainsi à des informations de presse évoquant une menace sur 15.000 postes.

"Vivendi est en Italie pour se développer et investir à long terme, pas pour supprimer des emplois", a dit un porte-parole du groupe français dans un courrier électronique.

Le groupe dirigé par Vincent Bolloré est le premier actionnaire de Telecom Italia avec 24,9% du capital.

Des médias italiens ont rapporté jeudi que 15.000 salariés de Telecom Italia pourraient voir leur emploi menacé par la concurrence nouvelle du groupe public d'électricité Enel dans la fibre optique.

(Giulia Segreti; Marc Angrand pour le service français)