"Panama papers"-Le DG d'une banque autrichienne démissionne

jeudi 7 avril 2016 10h12
 

VIENNE, 7 avril (Reuters) - Le directeur général de la banque autrichienne Hypo Landesbank Vorarlberg, citée dans les "Panama papers", les documents publiés par une centaine de médias du monde entier sur les transactions impliquant le cabinet juridique panaméen Mossack Fonseca, a démissionné.

Michael Grahammer, en poste depuis 2012, a annoncé son départ au conseil d'administration, a déclaré la banque jeudi, ajoutant que cette décision constituait une surprise.

Le groupe public ORF, l'un des quelque 100 médias du monde entier ayant enquêté sur les millions de documents transmis par un lanceur d'alerte sur les activités de Mossack Fonseca, a rapporté que la banque était liée à des sociétés offshore par le biais de fondations au Liechtenstein.

La FMA, l'autorité autrichienne des marchés financiers, a annoncé enquêter sur la politique d'Hypo Vorarlberg et Raiffeisen Bank International, également citée dans les "Panama papers", en matière de lutte contre le blanchiment d'argent.

"Je reste convaincu à 100% que la banque n'a à aucun moment enfreint la loi ou des sanctions", a déclaré Michael Grahammer dans un communiqué publié par la banque, dont l'actionnaire majoritaire est la province du Vorarlberg, frontalière de la Suisse et du Liechtenstein.

Il explique que sa démission résulte de plusieurs facteurs mais ajoute que "les préjugés des médias sur Hypo Vorarlberg et sur moi ces derniers jours ont joué un rôle décisif".

En France, les dirigeants de la Société générale, également mise en cause dans le dossier des "Panama papers", ont été convoqués mardi au ministère des Finances et mercredi, des sénateurs ont réclamé des poursuites judiciaires contre son directeur général, Frédéric Oudéa, l'accusant d'avoir menti devant une commission d'enquête sur la présence de la banque dans des paradis fiscaux.

(François Murphy; Marc Angrand pour le service français)