** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 7 avril 2016 08h00
 

PARIS/LONDRES, 7 avril (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sur une note stable ou en légère hausse jeudi à l'ouverture, dans des marchés dominés par la faiblesse du dollar qui favorise le rebond du pétrole, au lendemain d'un compte-rendu sans surprise de la réunion des 15 et 16 mars de politique monétaire de la Fed.

Le dollar est tombé à 109,10 yens dans les échanges en Asie, un nouveau creux de 17 mois, après la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale qui confirme que la banque centrale américaine veut avancer avec prudence sur la voie du resserrement. L'euro se traite autour de 1,1410 dollar, près de son pic de cinq mois et demi à 1,1437 dollar.

Après leurs gains de la veille, le CAC 40 parisien pourrait prendre encore autour de 0,1% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,2% et le FTSE à Londres 0,1%, d'après les premières indications disponibles.

La Bourse de Tokyo affiche une légère hausse peu avant la clôture, soutenue par le rebond du pétrole mais freinée par la vigueur du yen qui pèse sur les valeurs exportatrices.

La hausse rapide du yen face au dollar inquiète le gouvernement japonais, qui n'exclut pas de prendre des mesures pour la contrer, a déclaré un haut responsable du ministère des Finances.

Wall Street, peu émue par les "minutes" de la Fed, a rebondi mercredi dans le sillage du secteur de la santé, porté par l'abandon du projet de fusion entre Pfizer et Allergan, et de la forte hausse des cours du pétrole.

Les responsables de la Fed ont débattu de l'opportunité d'un relèvement des taux en avril mais un consensus a émergé sur le fait que les risques émanant du ralentissement de l'économie mondiale nécessitaient une approche prudente, selon le compte rendu de la réunion de mars publiées mercredi.

Les marchés anticipent depuis quelque temps déjà que la pause dans le mouvement de hausse des taux de la Fed entamé en décembre sera longue, les futures sur Fed funds <0#FF:> reflétant une probabilité de 20% d'une hausse des taux en juin et une seule hausse des taux d'ici la fin de l'année.

Sur le front du pétrole, le Brent prend encore 0,9% à plus de 40 dollars le baril, après ses gains de plus de 5% la veille, toujours soutenu par une baisse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière et le repli de plus de 5% du dollar depuis le début de l'année.   Suite...