6 avril 2016 / 20:59 / dans un an

LEAD 1-Numericable-SFR porte son emprunt à 10 ans à plus de $5 mds

(Actualisé avec nouveau relèvement du montant de l‘emprunt)

NEW YORK, 6 avril (IFR) - L‘opérateur télécoms Numericable-SFR, filiale d‘Altice, a encore relevé mercredi le montant de son emprunt à 10 ans pour le porter à 5,166 milliards de dollars, ce qui en ferait l‘émission la plus importante de l‘année sur le marché américain de la dette spéculative.

Pour les spécialistes, cela pourrait être le prélude à une série d‘émissions destinées à refinancer et à allonger la maturité de l‘endettement du groupe.

Numericable-SFR avait annoncé mardi son intention de lever 2,5 milliards de dollars à dix ans afin de rembourser partiellement un emprunt de 2,4 milliards de dollars échéance 2019 portant un coupon de 4,875% et de rembourser 450 millions de dollars de sa facilité de crédit renouvelable.

Le montant de l‘émission a été une première fois porté mercredi à 3 milliards de dollars puis encore à 5,166 milliards.

Le rendement de cette émission devrait s‘établir à 7,375%, ce qui est légèrement inférieur au niveau d‘environ 7,5% évoqué sur le marché.

“L‘opération devrait sortir pas beaucoup au-dessus de 7%, ce qui peut sembler bizarre pour refinancer du papier à 4% et quelques. Le fonds de l‘affaire c‘est que les documents (d‘émission) étaient évidemment prêts pour une opération Numericable dans la perspective du bouclage de l‘opération Orange-Bouygues”, a dit un banquier.

Orange et Bouygues BOUY.PA> ont annoncé vendredi l‘échec de leurs négociations sur une opération complexe évaluée à environ dix milliards d‘euros et qui comprenait la cession d‘actifs à Iliad et Numericable-SFR.

Les investisseurs s‘attendaient à ce qu‘Altice refinance d‘abord un emprunt obligataire Altice International de 210 millions d‘euros à 8% et échéance 2019, remboursable par anticipation à partir du mois prochain, au coupon plus élevé.

“Si l‘opération Numericable-SFR se passe bien, elle ouvre la voie au remboursement anticipé de l‘Altice International 2019”, a dit un investisseur.

”Altice était concentré sur une acquisition en France et avait dit qu‘il n‘y aurait pas d‘autres fusions et acquisitions. J‘ai le sentiment qu‘ils s‘en tiendront à ce qu‘ils ont dit parce qu‘il faut qu‘ils intègrent les acquisitions récemment réalisées, a-t-il dit.

Altice a dit à plusieurs reprises qu‘il changerait d‘orientation cette année, privilégiant son refinancement au détriment de nouvelles acquisitions financées par l‘endettement.

“Ils ont dit très clairement que le sujet de cette année c‘étaient les remboursements anticipés dès que les obligations sont remboursables, mais le marché a été surpris qu‘ils choisissent des obligations avec un faible coupon pour commencer”, a dit un banquier. (Robert Smith et Mike Gambale, Marc Joanny et Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below