BOURSE-Halliburton et Baker Hughes recherchés après l'opposition du DoJ

mercredi 6 avril 2016 18h54
 

WASHINGTON, 6 avril (Reuters) - Halliburton et Baker Hughes se distinguent à Wall Street jeudi après l'annonce par le département américain de la Justice de son opposition au projet de fusion entre les numéro deux et trois mondiaux des services pétroliers.

Halliburton s'adjuge 7,0% à 36,82 dollars vers 16h40 GMT, sa plus forte hausse en trois mois, et Baker Hughes bondit de 9,30% à 43,02 dollars, un gain sans précédent depuis sept mois.

Les deux titres avaient perdu respectivement 30% et 39% depuis l'annonce du projet de fusion le 17 novembre 2014, dans le sillage des cours du pétrole qui ont reculé de plus de 55% depuis lors.

L'acquisition de Baker Hughes avait été annoncée à l'époque à 35 milliards de dollars (31 milliards d'euros) mais elle ne vaut plus que 25 milliards sur la base du cours actuel d'Halliburton.

Le département de la Justice a annoncé mercredi avoir engagé une procédure visant à empêcher le rapprochement, qui selon lui nuirait à la concurrence dans le secteur parapétrolier.

Les deux groupes ont fait savoir qu'ils allaient défendre vigoureusement leur projet contre cette tentative de blocage.

Les analystes de Raymond James estiment qu'en cas d'échec Halliburton continuera de bénéficier d'une valorisation attrayante.

James West, analyste chez Evercore ISI, note pour sa part que Baker Hughes conservera un bilan d'excellente qualité s'il reste une société indépendante.

Baker Hughes et Halliburton signent les deux plus fortes hausses de l'indice sectoriel S&P de l'énergie qui gagne 2,13% à ce stade, également aidé par le rebond de 5% des cours du pétrole après l'annonce d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. (Diane Bartz, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)