** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 6 avril 2016 07h52
 

PARIS, 6 avril (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en légère
hausse mercredi en ouverture, après leur recul de la veille qui s'expliquait par
une série d'indicateurs économiques qui ne présageaient rien de bon pour la
croissance économique de la zone euro.    
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
gagnerait 0,35% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,17% et le FTSE à
Londres 0,21%. 
    La Bourse de Tokyo était elle en léger recul, de 0,35%, à l'approche de la
clôture et les places asiatiques étaient plutôt orientées en baisse modeste
d'une manière générale, avec un indice MSCI de l'Asie-Pacifique hors Japon
 en recul de 0,04%.
    La situation économique de la Chine reste une source de préoccupation. 
    Les places boursières se sont bien reprises depuis la mi-février, après leur
débâcle du début d'année, dans l'espoir que Pékin préserve le pays d'un
atterrissage brutal mais investisseurs et autorités monétaires redoutent que la
reprise soit au mieux heurtée et au pire de brève durée.
    Alex Wolf, économiste chez Standard Lige Investments, estime prématuré de
parler de stabilisation en Chine parce que les stocks immobiliers et fonciers
restent très élevés et que l'activité économique est pour l'essentiel portée par
la dépense publique.
    Wall Street a succombé mardi à des prises de bénéfice, dans l'attente de
l'ouverture de la "saison" des résultats, que l'on n'attend pas très bonne, et
dans un climat d'incertitude face à l'évolution future des taux d'intérêt aux
Etats-Unis.
    Le marché des changes est stationnaire, après une bonne progression du yen
attestant du retour d'une certaine aversion au risque, qui s'est également
traduite, mardi, par un rendement du Bund à 10 ans tombé bien
au-dessous de 0,10%, pour la première fois depuis fin avril 2015, et non loin du
plus bas record de 0,05% touché ce mois-là.
    Le marché pétrolier est en nette reprise, se reprenant à espérer un accord
sur le gel de la production mondiale après que le gouverneur du Koweït auprès de
l'Opep eut déclaré mardi que tout indiquait que la réunion prévue le 17 avril à
Doha débouche sur un tel compromis.  
    En dehors de la production industrielle allemande de février, le marché
n'aura pas grand chose à se mettre sous la dent au point de vue statistiques
économiques, le compte rendu de la réunion de politique monétaire de la Réserve
fédérale du mois dernier ne tombant qu'après la clôture des places européennes.
    On peut penser que les investisseurs européens, comme leurs homologues
européens, se préparent à l'avalanche des résultats de sociétés trimestriels qui
se déversera ce mois-ci.
    
 
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU MERCREDI 6 AVRIL:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      06h00  Production industrielle        février     -1,8%         +3,3%
 

    VALEURS À SUIVRE:
    * VALLOUREC a confirmé mardi ses objectifs financiers pour 2016 et
pour 2020 en dépit d'une chute de ses revenus sur les trois premiers mois de
l'année sous le coup d'un contexte de marché difficile et d'une demande en
berne. 
    * SOCIETE GENERALE - Le ministre des Finances Michel Sapin a
convoqué mardi les dirigeants de la banque après les révélations sur les liens
de la banque avec le cabinet panaméen Mossack Fonseca, spécialisé dans la
création de sociétés offshore dans des paradis fiscaux, a annoncé Christian
Eckert. 
   * EDF - Le PDG Jean-Bernard Lévy a écarté mardi l'hypothèse d'un
report du projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point, estimant qu'une telle
décision risquerait d'inciter le gouvernement britannique à étudier d'autres
solutions.    
    * SAFRAN /AIRBUS GROUP - Les nouveaux problèmes du moteur
de l'A400M prendront entre quelques semaines et quelques mois à être réglés, a
estimé mardi le directeur général de Safran, l'un des quatre motoristes de
l'avion de transport militaire d'Airbus Group.
    * RENAULT a annoncé mardi qu'il avait mis au point une série de
dispositifs visant à réduire ses émissions d'oxyde d'azote (NOx) qui seront
appliquées sur ses véhicules Diesel en usine à compter de juillet. 
    * PSA - Moody's Investors Service a annoncé mardi avoir relevé de
Ba3 à Ba2 sa note de crédit de PSA Peugeot Citroën, avec une perspective qui
passe de positive à stable. 
    * TOTAL - Une importante fuite d'hydrocarbures s'est produite
mardi sur une canalisation reliant la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) au
dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), entraînant le déversement
de près de 400.000 litres de gasoil dans la nature. 
    * NUMERICABLE-SFR, filiale d'ALTICE, cherche à lever 2,25
milliards de dollars (1,98 milliard d'euros) sur le marché américain de la dette
spéculative via une émission à dix ans, selon une note d'un des souscripteurs à
laquelle IFR, la filiale d'informations financières de Reuters, à eu accès.    
    * HENNES & MAURITZ - Résultats du T1
    * MONSANTO - Résultats du T2
    
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Wilfrid Exbrayat, édité par Benoît Van Overstraeten)