Peut-être pas d'accord pour VW aux USA d'ici le 21 avril-EPA

mardi 5 avril 2016 18h42
 

WASHINGTON, 5 avril (Reuters) - La responsable de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a dit mardi ne pas être certaine qu'un accord intervienne d'ici le 21 avril entre Volkswagen et les régulateurs américains au sujet des émissions polluantes de ses 580.000 véhicules diesel vendus dans le pays.

Gina McCarthy, l'administratrice de l'EPA, a assuré que des discussions "robustes" se poursuivaient mais elle n'a pas voulu dire si son agence se satisferait d'une simple correction des moteurs ou si elle exigerait que le constructeur allemand rachète les voitures incriminées.

Volkswagen est soupçonné par les autorités américaines d'infraction à la législation sur la pollution de l'air (Clean Air Act) pour avoir installé des logiciels de manipulation sur les véhicules diesel concernés afin de déjouer les contrôles des émissions. Le premier constructeur automobile européen a admis en septembre avoir équipé jusqu'à 11 millions de véhicules de son logiciel truqueur et a provisionné 6,5 milliards de dollars (5,7 milliards d'euros) en prévision d'opérations de rappels et d'amendes, tout en reconnaissant que ce montant pourrait être insuffisant.

Le 24 mars, un juge fédéral américain, Charles Breyer, avait donné à VW et aux régulateurs américains jusqu'au 21 avril pour aboutir à un accord, faute de quoi un procès pourrait tenir cet été.

"Je ne m'avance pas sur la direction que prennent les négociations ou sur la forme que prendra un accord, si nous en concluons un", a déclaré Gina McCarthy lors d'un petit déjeuner organisé par le Christian Science Monitor.

Jeannine Ginivan, porte-parole de Volkswagen, a dit que le groupe continuait de collaborer avec l'EPA et l'Etat de Californie et n'a pas souhaité se prononcer sur les chances d'un accord avant le 21 avril. (David Shepardson, Véronique Tison pour le service français)