LEAD 3-France-Valls et Royal divergent sur Notre-Dame-des-Landes

mardi 5 avril 2016 19h11
 

* Les experts jugent le projet d'aéroport "surdimensionné"

* Royal estime qu'il faut désormais trouver un consensus

* Valls juge que le rapport valide le projet d'aéroport (Actualisé avec date du référendum § 13)

PARIS, 5 avril (Reuters) - Forte d'un rapport qui qualifie de "surdimensionné" le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Ségolène Royal a estimé mardi qu'il fallait revoir le dossier à la lumière de ses conclusions, alors que Manuel Valls a jugé qu'il le validait.

Dans le rapport publié mardi, trois inspecteurs généraux des ponts, des eaux et des forêts missionnés au début de l'année par la ministre de l'Environnement rejettent le projet actuel, lui préférant une extension de l'aéroport existant ou une diminution de la surface du nouveau site de Notre-Dame-des-Landes.

"Le projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes apparaît surdimensionné", disent Pierre Caussade, Nicolas Forray et Michel Massoni dans le texte remis à la ministre.

Ils proposent deux alternatives: "l'agrandissement et la rénovation des installations actuelles de Nantes-Atlantique" ou "une redéfinition du projet avec une seule piste de 2.900 m de long et 45 m de large -- au lieu des deux pistes de 3.600 m de long dont une de 60 m de large".

"Plus personne maintenant ne peut nier premièrement que cet aéroport est disproportionné (...) et deuxièmement plus personne ne peut contester que l'aéroport initial aurait très bien pu, au moment où les choses ont été décidées, être aménagé pour faire face aux besoins", a déclaré Ségolène Royal à des journalistes.

"Que chacun s'en saisisse, que chacun puisse s'exprimer sur ce rapport et qu'une solution intelligente, structurée, posée puisse émerger", a-t-elle dit.   Suite...