LEAD 1-La France lance son 3e appel d'offres pour des éoliennes en mer

lundi 4 avril 2016 18h55
 

(Actualisé avec projet de fermes pilotes d'éoliennes flottantes)

PARIS, 4 avril (Reuters) - Ségolène Royal a annoncé lundi le lancement d'un troisième appel d'offres en France pour des éoliennes en mer posées, dans une zone située au large de Dunkerque (Nord).

La ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, a précisé dans un communiqué que cette consultation comprendrait plusieurs nouveautés "visant à réduire les coûts et à simplifier les procédures", et notamment un "dialogue concurrentiel" permettant d'échanger avec les candidats afin de préciser le cahier des charges et leur permettre d'améliorer leurs offres en cours de procédure.

Un premier appel d'offres en 2011 a permis l'attribution de quatre zones pour une capacité totale de près de 2.000 mégawatts (MW), situées au large de Fécamp (Seine-Maritime), Courseulles-sur-Mer (Calvados), Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Un deuxième a porté en 2013 sur 1.000 MW répartis sur deux zones au large du Tréport (Seine-Maritime) et des îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée).

Le calendrier et la taille du troisième appel d'offres n'ont pas été précisés.

Engie (ex-GDF Suez), le portugais EDP Renewables , la Caisse des Dépôts et le groupe de BTP et de concessions Eiffage ont parallèlement annoncé avoir remis lundi un dossier commun de candidature pour le projet de fermes pilotes d'éoliennes flottantes.

Les quatre partenaires précisent avoir choisi un site au large de Leucate (Aude) pour un parc de trois à six éoliennes de six mégawatts minimum chacune. (Le communiqué: bit.ly/1RXDNAk) (Benjamin Mallet, avec Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot et Bertrand Boucey)