Rosengren (Fed)-Les taux pourraient monter plus tôt qu'attendu

lundi 4 avril 2016 16h50
 

BOSTON, 4 avril (Reuters) - La Réserve fédérale américaine relèvera probablement ses taux d'intérêt avant le moment anticipé pour l'instant par les marchés financiers car les risques internationaux auxquels est exposée l'économie sont en train de diminuer, a déclaré lundi Eric Rosengren, le président de la Fed de Boston.

Dans un discours prononcé lors d'une conférence sur la cyber-sécurité, il a jugé "surprenant" que les marchés à terme anticipent une seule voire aucune hausse de taux cette année, une prévision qui pourrait selon lui se révéler "trop pessimiste".

La Fed a relevé les taux en décembre pour la première fois depuis près de dix ans mais elle a maintenu le statu quo depuis en raison du ralentissement de l'économie mondiale et de la volatilité sur les marchés financiers en début d'année.

Sa présidente, Janet Yellen, a déclaré la semaine dernière que l'institution devrait continuer d'avancer "prudemment" sur la voie du resserrement monétaire et les marchés à terme anticipent désormais que le prochain relèvement de taux n'interviendra qu'en septembre.

"Les risques de voir les problèmes internationaux devenir suffisamment graves pour perturber la reprise américaine semblent diminuer (et) la volatilité de marché a chuté", a déclaré Eric Rosengren.

"Les Etats-Unis ont plutôt bien encaissé les chocs étrangers (...) et je pense qu'il sera sans doute approprié de reprendre le chemin d'un resserrement graduel plus tôt qu'anticipé par les futures sur les marchés financiers" si la reprise se poursuit, a-t-il expliqué. (Jim Finkle; Marc Angrand pour le service français)