Des taxis bloquent l'aéroport de Toulouse et les sites Airbus

lundi 4 avril 2016 08h35
 

TOULOUSE (Haute-Garonne), 4 avril (Reuters) - Des centaines de taxis venus de toute la France ont investi lundi matin la ville de Toulouse et sa périphérie pour dénoncer la concurrence des véhicules de transport avec chauffeur (VTC), a-t-on appris de source syndicale et auprès de la préfecture.

Dès 5h30, des taxis ont convergé vers l'aéroport de Toulouse-Blagnac et les sites du constructeur aéronautique Airbus, qu'ils entendent bloquer toute la journée.

D'autres ont pris position devant les dépôts de bus et de tramway mais le trafic reprenait progressivement vers 7h30. Les deux lignes de métro fonctionnent quant à elles normalement.

Le mouvement doit se poursuivre par des opérations escargots sur le périphérique toulousain, selon la préfecture.

Cette manifestation coïncide avec la tenue d'une réunion lundi à Paris entre le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies et les représentants des chauffeurs VTC et de taxis.

"Nous bloquons Toulouse ce lundi, notamment pour exiger la fin du statut de VTC, l'usage exclusif de la géolocalisation par les taxis, le retour à la TVA à 5,5% et la défiscalisation de la TIPP (taxe sur les produits pétroliers)", a indiqué à Reuters Stéphane Abeilhou, porte-parole de l'association de défense des taxis toulousains.

Il a indiqué qu'un millier de taxis étaient attendus, dont certains venus d'Espagne et de Belgique, "pour nous aider à bloquer les sites d'Airbus, consortium européen". (Julie Rimbert, édité par Yann Le Guernigou)