Brésil-dessaisissement du juge enquêtant sur Lula

vendredi 1 avril 2016 00h43
 

BRASILIA, 1er avril (Reuters) - La Cour suprême du Brésil a décidé jeudi de dessaisir le juge chargé d'enquêter sur Luiz Inacio da Silva, lui reprochant notamment la diffusion d'une conversation entre la présidente Dilma Rousseff et l'ancien chef d'Etat.

Par huit voix contre deux, la haute juridiction a décidé de retirer le dossier des mains de Sergio Moro et de s'en saisir provisoirement. Trois des membres de la Cour suprême ont été nommés depuis que le parti des travailleurs s'est emparé du pouvoir, en 2003.

La justice cherche à déterminer si l'ancien chef d'Etat a bénéficié du vaste mécanisme de corruption mis en place autour du groupe pétrolier brésilien Petrobras.

Le dessaissement du juge Moro intervient alors que le pays est bousculé par une série de scandales de corruption qui touchent les plus hautes sphères de la vie politique brésilienne.

La présidente Dilma Rousseff est elle-même dans une situation chaque jour plus inconfortable et la perspective d'une destitution la guette. Elle a fait entrer son prédécesseur au gouvernement, une décision qui pourrait lui permettre d'échapper à des poursuites.

Quelques heures après cette nomination, Sergio Moro a diffusé l'enregistrement d'une conversation entre Dilma Rousseff et Lula.

La Cour suprême a jugé qu'elle était la seule juridiction susceptible d'autoriser des écoutes impliquant la présidente et a désavoué la diffusion par Sergio Moro de l'enregistrement contesté. (Anthony Boadle,; Nicolas Delame pour le service français)