Maurel & Prom, en perte, veut participer à la consolidation

jeudi 31 mars 2016 07h06
 

PARIS, 31 mars (Reuters) - Maurel & Prom, plombé par la chute des cours du brut, a basculé dans le rouge en 2015, et estimé être bien placé pour prendre part à une concentration du secteur qu'il juge inéluctable.

Pour 2016, le groupe pétrolier prévoit d'augmenter sa production d'huiles et de stabiliser la production provenant des champs au Gabon, tandis que les réductions de coûts seront poursuivies à travers la renégociation des contrats et la réduction du programme de travaux.

"L'environnement actuel du marché devrait (lui) permettre de prendre part dans de bonnes conditions à la concentration inéluctable du secteur", indique le groupe dans un communiqué, sans plus de précision.

Fin 2015, le titre Maurel & Prom avait grimpé sur des informations de presse évoquant un possible rapprochement avec Tullow Oil ou Ophir Energy.

Pour 2016, le groupe anticipe que la part de ses revenus provenant de la vente de gaz devrait atteindre 10%, contre 3% en 2015, et qu'avec un prix du baril de Brent à 40 dollars sur l'ensemble de l'année, le cash-flow opérationnel du Gabon devrait être de l'ordre de 13 dollars le baril.

Conséquence des prix bas, Maurel & Prom a réduit son programme d'exploration au seuls engagements contractuels minimum, soit 17 millions de dollars, un budget en baisse de 46% par rapport à 2015.

Le groupe a vu son résultat opérationnel courant tomber à 9,0 millions d'euros, après 265 millions un an plus tôt, et son résultat net accuser une perte de 95 millions d'euros, après un bénéfice de 13 millions.

Il avait déjà fait état d'une chute de 50% de son chiffre d'affaires l'an dernier. (Pascale Denis, édité par Julien Ponthus)