BOURSE-MetLife n'est pas "too big to fail", l'action grimpe

mercredi 30 mars 2016 20h14
 

WASHINGTON, 30 mars (Reuters) - L'action MetLife progresse mercredi d'environ 5% à la Bourse de New York à la suite de l'invalidation par la justice américaine d'une décision des autorités de régulation qui avaient classé l'assureur parmi les acteurs ayant une importance systémique pour le secteur financier aux Etats-Unis.

Le Conseil de surveillance de la stabilité financière (FSOC) avait estimé en 2014 qu'un effondrement de MetLife pourrait infliger au système financier américain des dégâts équivalents à la faillite d'une grande banque telle que Citigroup.

MetLife avait dénoncé une décision prise à la suite d'une procédure secrète et imparfaite.

Les attendus de la décision rendue mercredi par la juge Rosemary Collyer n'ont pas encore été rendus publics. Le gouvernement fédéral peut faire appel.

S'il était considéré "too big to fail" ("trop gros pour s'effondrer"), MetLife serait soumis à une réglementation plus stricte dans le cadre de la loi Dodd-Frank adoptée en 2010 après la crise financière, au cours de laquelle l'assureur American International Group (AIG) a, comme d'autres établissements, été renfloué en 2008 par l'Etat à hauteur de 182 milliards de dollars (160 milliards d'euros).

L'action MetLife prend 4,90% à 44,54 dollars vers 18h05 GMT, après être montée jusqu'à 45,84 dollars.

La décision de justice profite à l'ensemble du secteur de l'assurance aux Etats-Unis, dont l'indice gagne 1,14% avec notamment des progressions de 1,87% pour AIG et 1,58% pour Prudential Financial. (Lisa Lambert, avec Sarah N. Lynch; Bertrand Boucey pour le service français)