Daher-Activité tassée et prix sous pression dans l'aéronautique

mercredi 30 mars 2016 11h34
 

PARIS, 30 mars (Reuters) - Daher, qui fournit notamment Airbus, s'attend à un tassement de son activité d'équipementier aéronautique en 2016 et 2017, les montées de cadence des avionneurs ne devant faire redémarrer sa production qu'à partir de 2018.

Les équipementiers aéronautiques devraient en outre subir des pressions sur les prix dans la décennie à venir en raison de l'absence d'avion entièrement nouveau, a en outre indiqué mercredi Patrick Daher, le PDG du groupe également présent dans l'énergie.

"Les compagnies aériennes ne vont plus se battre sur les nouveautés mais sur le prix (...) et notre secteur économique va connaître de très grandes pressions sur les prix pendant les dix ans qui viennent", a-t-il dit lors d'une conférence de presse sur ses performances annuelles.

Airbus et Boeing prévoient d'augmenter fortement la production de leurs monocouloirs respectifs, l'A320 et le 737, sur fond de transition vers leurs versions remotorisées, l'A320neo et le 737MAX. Les deux rivaux accélèrent en outre la cadence sur leurs long-courriers - l'A350 européen et le 787 américain.

Daher produit des trappes de train d'atterrissage pour l'A350-1000, la plus grande version actuelle du nouveau long-courrier d'Airbus, et participe au programme du moteur LEAP 1B de CFM International (Safran -General Electric ) destiné au 737 MAX.

Le groupe fondé il y a un siècle et demi a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 1,040 milliard d'euros, en hausse de 7%, et affiche un carnet de commandes d'une valeur de 3,6 milliards.

Mais Daher, constructeur de la gamme d'avions à turbopropulseur TBM, équipe également des jets d'affaires et des hélicoptères, deux marchés qui connaissent un creux d'activité.

Les secteurs pétrolier, gazier et nucléaire vont eux aussi connaître deux, trois ans de "grande difficulté", a estimé Patrick Daher, dont le groupe a décroché l'an passé le contrat de fabrication de 32 vannes pour la centrale nucléaire chinoise de Tsinghua.

Le directeur général délégué Didier Kayat sera promu vendredi directeur général du groupe, tandis que Patrick Daher restera président du conseil d'administration.   Suite...