Tata Steel va vendre toutes ses activités au Royaume-Uni

mercredi 30 mars 2016 09h04
 

par Promit Mukherjee

BOMBAY, 30 mars (Reuters) - Tata Steel, le numéro un de la sidérurgie britannique, a annoncé mercredi sa décision de céder toutes ses activités au Royaume-Uni, tirant ainsi un trait sur près de dix ans de présence dans ce secteur, en déclin, du pays.

Après un long conseil d'administration tenu à Bombay, le sidérurgiste indien précise dans un communiqué que les performances financières de sa filiale britannique se sont fortement détériorées ces derniers mois.

Citant des coûts de production élevés, une faiblesse du marché intérieur et une hausse des importations en Europe en provenance de Chine, Tata Steel estime ne pas être mesure d'améliorer le positionnement de sa filiale britannique, qui emploie quelque 15.000 personnes et opère notamment l'aciérie de Port Talbot au Pays de Galles, la plus importante du Royaume-Uni.

De ce fait, Tata dit que sa division européenne va "explorer toutes les options en vue d'une restructuration, y compris celle d'une cession de tout ou partie de Tata Steel UK".

En janvier, Tata Steel a déjà annoncé 1.050 suppressions d'emplois dans le pays, en plus des 1.170 décidées l'an dernier face à la chute des prix de l'acier.

Tata Steel avait racheté Corus, alors un sidérurgiste anglo-néerlandais, en 2007 mais n'a jamais réussi à complètement remettre l'entreprise dans le sens de la marche.

Le groupe indien a dit poursuivre les discussions avec le gouvernement britannique, préoccupé par les pertes d'emploi dans le secteur..

Port Talbot emploie encore quelque 4.000 personnes et Tata Steel est l'un des principales entreprises privées présentes au Pays de Galles.   Suite...